l lang="fr"> Hainan 海南 - Crazy China - Beijing
Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 Jan

Hainan 海南

Publié par RoRos  - Catégories :  #China -Sud

Ile où tout est permis ... Paradis tropical ou paradis perdu ?! Russe ou Chinoise ?! ...

Mardi 26 Décembre, -15 degrès au thermomètre, décision tardive, mais oui on a besoin de réchauffer nos ptits culs, direction le SOlEIL !!!!! la ville dort encore lorsque nous prenons le cap!! direction donc l'île de Hainan, au sud de la Chine. pour vous situer, la petite carte en photo ... A la hauteur du Vietnam nous serons, dans la ville de Haikou nous atterrirrons dans un premier temps. Dans le but de traverser l'ile, par tous les moyens possibles, rejoindre le Sud par l'intérieur des terres, c'est notre objectif, après on improvisera !! Pas de programme bien précis ...

Pour un petit repère, l'île se situe plus au Sud de Hong Kong, au niveau du Vietnam. La ville de Haikou située au Nord Est, ville du Kite surf, avec ses longues plages, telles un peu l'Atlantique ... Quant à Sanya, ville balnéaire, est située à l' extrémité sud. L'île est plongée dans la mer de Chine Méridionale et environ à la même latitude que Hawaii.

Selon beaucoup de sites internet ... "Avec des paysages tout à fait charmants et un ensoleillement plus que favorable, Sanya est l'endroit idéal pour passer des vacances dans une cadre préservé. L' heure du farniente bien mérité ... ! Avec une température annuelle de 25° et des hivers à 20°, il fait toujours bon à Sanya. Le soleil brille hivers comme été et la température de l'eau varie peu ... Sanya est connue pour ses paysages mais aussi pour la qualité de l' air et de l' eau. C'est une des villes où l'on respire le mieux au monde ! " allons donc voir cela .....

Atterrissage maîtrisé. Humidité, douceur, chaleur ... ah oui on retrouve nos sourires! bon il pleuviotte quelques gouttes ... rien de méchant, sûrement une petite pluie tropicale!!

Aéroport de Beijing. 7h du mat.

Aéroport de Beijing. 7h du mat.

Hǎikǒu. 海 口

Accueil des locaux, plus qu'agréable, même si nous sommes regardés tels de vrais dinausaures. un indien dans la ville c'est un peu ça ! Malgrè les quelques rues commerçantes du coeur de la ville, la tranquilité semble y régner ... Lâchés dans le hall d'un hôtel à l'arrivée du bus il nous faut trouver notre chemin, avec le bout de carte trouvé en route. Traversée de la ville jusqu'à la pointe Nord, pour retrouver notre auberge. Découverte d'un beau bordel organisé, danceur improvisé, marchés & circulation aléatoires, parcs de verdure tropicale, la ville est en pleine activités !! ... Odeurs, saveurs, pas toujours très agréables !! Surpris par de nombreux animaux en cages sur le marchés, & des trucs vraiment chelous à manger! Tortues, crevettes, gros poissons, crabes ... on sent que la mer n'est pas loin !! Mais faut pas trop prendre de place, on est vite rappelés à l'ordre de se ranger par un klaxon ou bruit en tout genre ! Mais on s'y s'en plutôt bien, bien accueillis, on demande notre route à quelques passants ... La jeunesse branchée de la ville sur talons hauts & coiffures bien accomodées, contraste avec les plus anciens, qui prennent le temps de vivre sous un arbre, jouant aux cartes, ou bien encore avec les mamies aux paniers ambulants!

Des vieilles dames très agréables assises au pied d'un pont (à qui j'achèterai de supers bons morceaux d'ananas =) ) nous guideront bien volontairement mais préfèreront que l'on pousse la porte du PizzaHut au coin de la rue pour faire valider leurs infos en anglais ...

Hǎikǒu ou la ville de passage. On sens que les expats ne passent pas souvent par ici, & préfèrent passer plus de temps dans le sud de l'ile. Pourtant la ville a tout pour plaire ... avec un petit rayon de soleil de plus et le tout serait joué!

Haikou
Haikou
Haikou
Haikou
Haikou
Haikou
Haikou
Haikou
Haikou
Haikou
Haikou
Haikou
Haikou
Haikou
Haikou

Haikou

Le lendemain (sous la pluie!!) premier faux départ de notre vadrouille ... Maintenant on est sur il faut toujours vérifier deux fois les infos données par un chinois :)

Le bus de 9h pour se rendre à l'ancien volcan au sud de Haikou était en faite à 7h du matin. On ne se décourage pas on décide d'utiliser les transports en commun pour s'y rendre.

On découvrira un parc un peu trop organisé à notre goût, mais rien que de voir cette végetation tropicale nous fait déjà oublier l'hiver glacial de Beijing. On reprend les transports commun pour se rendre sur les plages de Haikou ... la méteo ne sera pas de la partie car nous nous balladerons sur le bord de mer en compagnie d'un vent et d'une forte humiditée. Les pieds dans le sable, seuls les kite surfeurs remuent autour de nous ou quelques autochtones amoureux de la plage se balladant aussi. Trois jeunes enfants nous surprirons les fesses à l'air dans l'eau ! Le bord de mer est pas trop envahi, quelques restes de tempête on dirai ... Après une longue marche bien chouette, on s'arrête dans un petit bar pour se réchauffer autours d'une bière et la décision est prise on file au sud chercher le soleil !!!

Haikou
Haikou
Haikou
Haikou
Haikou
Haikou
Haikou
Haikou
Haikou
Haikou
Haikou
Haikou

Haikou

Sānyà. 三亚

oui c'est ça qu'on attendait ... du soleil !! Après avoir pris un train de l'espace comme moyen de locomotion, avec des hôtesses, télés, sièges inclinables ... bref tout confort! De retour dans une jungle urbaine, c'est par ici que ça se passe! On enfile la tenue d'été, mais comment rejoindre le coeur de la baignade ?! Toujours le guide en main, et nos fidèles transports en commun !! Les chauffeurs de bus semblent habitués aux étrangers, même s'ils ne parlent pas un mot d'anglais ... On se faufile, on se glisse, on se serre, on se bouscule, on se marche sur les pieds, des vieux nous disent de poser nos sacs sur les genoux pour se serrer serrer encore se serrer ... plus on est de fous plus on rit !!! =) Au départ la ville à un air de Haikou au Nord, puis on traverse le centre ville, les immenses enseignes de magasins, on longe la mer, les canaux, les palmiers commencent à s'apercevoir ... plus on avance, plus la ville balnéaire se fait ressentir.

On nous fait signe de descendre, voilà notre point de chute : la Baie de Dadonghai. Bizarrement y'à beaucoup de panneaux en Russe par ici ... Mais on zigzague entre les rues, le soleil chauffe, les étalages de fruits se succèdent ... impossible de trouver l'hôtel le moins cher, l'impatience nous gagne, on se dirige vers l'auberge du bout de la rue & hop direction le bord de MER !!!! Et là, c'est une succession de restaurants, bars, échoppes les pieds dans le sable que nous trouverons ... Un peu effrayant ! Mais tellement contents de retrouver la chaleur & la mer, on s'installe, et profite de la vue, nos estomacs se remplissent. Deux expats italiens sauront nous accueillir avec un flyer pour une soirée sur la plage dans un bar boui boui de reggae ...

L'ambiance est relax! Les Chinois tout comme les Russes ... ont envahis la baie. Et oui aussi surprenant que cela puisse paraître, les Russes se sont légérement appropriés la baie, il semble que c'est leur destination fétiche tropicale durant leur rude saison hivernale. Il va falloir trouver une explication à tout ça !! Car gros complexes touristiques ne cessent de grandir ... Beurk! Mieux vaut pas trop se retourner & fixer l'horizon! Maillots en main, ce sera finalement tout au bout de la plage que nous trouverons refuge & tranquilité ... au milieu des nudistes chinois relax, jouant aux cartes !! Une belle rigolade !! Ca nous a évité d'admirer les chinois en tenue de cosmonaute, parapluie & autres exentricités sur la plage pour la journée ...

Sanya
Sanya
Sanya
Sanya
Sanya
Sanya
Sanya
Sanya
Sanya
Sanya
Sanya
Sanya
Sanya
Sanya
Sanya
Sanya
Sanya

Sanya

Wǔzhǐshān. 五指山

Après deux jours sur la côte, impossible de rester en place. On veut voir ce qui se passe dans les terres. La montagne ça nous gagne! on profite d'un voile nuageux sur Sanya pour choper un bus façon Bolivien-Africaine ... pour donner l'image à certains de nos compatriotes de voyage! :) le chauffeur est un vrai fou, guedin il trace dans les virages, double sans aucune visibilité en montée ... un vrai plaisir !

Ouf arrivés sains & saufs ! On vire à droite à gauche .. Drôle d'impression dès notre arrivée, même le guide nous donne des informations bien surprenantes. Hôtels de passage cracras, hôtels en construction, hôtels en réabilitation, en ruine ... il est dimanche, 13h, tout est bien calme. la ville est censée être la plus petite capitale régionale de Chine depuis les années 80. quel contraste avec la côte ! les gens vivent de tout & de rien. C'est ça.

Le guide pourtant daté de 2011, nous dit aucun distributeur pour retirer, nous en trouverons pourtant 4 ou 5 durant notre ballade ... les hébergements recommandés, sont soit inexistants, soit en mode "business" selon des hôtesses d'un d'entre eux ... on grapahutte dans les rues à la recherche d'un petit lit, on ne veux pas grand chose ! finalement une "petite" chambre nous ouvrira ses portes avec deux lits simples, et tout confort ... c'est hors saison alors les quelques hôtels de "luxe" à la chinoise cassent les prix. ce sera notre QG pour la soirée du 31, à l'abris des fous !!

Le lendemain donc petite éclaircie, direction la petite montagne, pour une belle rando pour atteindre le Mont des Cinq Doigts ( traduction du nom de la ville : wǔ=5, zhǐ=doigt, shān=montagne ) Après une petite heure de bus, entre rizières, secousses, hameaux & cultures, nous voilà arrivés & forcément attrapés dès la sortie du bus par les motos taxis. La zone environnante est donc bien encadrée par les locaux ( et le gouvernement ?!? ) il faut payer pour rentrer dans le parc naturel ... protégé ?! Pourquoi pas, quand on voit les déchets parfois joncher le sol ... En route mauvaise troupe, on pendra le chauffeur sans dent!!! première expérience de rando, à crapahuter presque 3000 marches, et oui les chinois sont malins, au moins quand il pleut c'est plus facile d'accéder au Mont sacré .. On commence à se dire qu'on arrivera jamais au bout, voyant l'équipement des chinois qui descendent, l'heure qui tourne ... Et les derniers mètres qui se transforment en gadoue entre les racines .. on grimpe à un bon rythme même si ralentis par le sentier boueux, après quelques échanges avec les personnes qui déscedent, le bout est à 1, 2 voir 3 heures pour certains!! Petite déception, on abandonnera .. Mais une belle ballade, on s'est défoulé, on a grimpé entre des fils éléctriques, grimpé avec des chinois courageux, tout comme d'autres qui grimpent en talons mocassins .... !!

De retoûr à l'hôtel, un apéro expresspour festoyer cette journée, et surtout express car le ptit resto de l'hôtel n'est ouvert que de 17h30 à 20h pour le dîner .. Et vu le temps dehors, et l'atmosphère de repos qui règne ce soir dans la ville .. on se fera plaisir comme on pourra!

Wǔzhishan
Wǔzhishan
Wǔzhishan
Wǔzhishan
Wǔzhishan
Wǔzhishan
Wǔzhishan
Wǔzhishan
Wǔzhishan
Wǔzhishan
Wǔzhishan
Wǔzhishan
Wǔzhishan
Wǔzhishan
Wǔzhishan
Wǔzhishan
Wǔzhishan
Wǔzhishan
Wǔzhishan
Wǔzhishan
Wǔzhishan
Wǔzhishan
Wǔzhishan
Wǔzhishan
Wǔzhishan
Wǔzhishan
Wǔzhishan

Wǔzhishan

Et Hop le lendemain, de retour sur Sanya!!! Les pieds dans l'eau c'est quand même plus apréciable en ce début d'année ... Et au moins on est certains de la météo ..

On essaie de se faire des piques niques comme on le peux ! Pour une fois on dira aux Russes merci, grâce à eux, quelques produits d'expats se cachent derrière les pseudos supermarchés chinois ... on trouve toujours l'impossible chez les chinois, quand ce ne sont pas les gateaux au vin rouge, ce sont les ships au concombre !! vive les fruits, seule valeur sûre ... un régal de surprises !! Farniente nous y voilà :)

Yalong Bay
Yalong Bay
Yalong Bay
Yalong Bay
Yalong Bay
Yalong Bay
Yalong Bay
Yalong Bay
Yalong Bay
Yalong Bay
Yalong Bay
Yalong Bay
Yalong Bay
Yalong Bay
Yalong Bay
Yalong Bay
Yalong Bay
Yalong Bay

Yalong Bay

Après une journée d'échec (encore!) pour rejoindre une baie, que même les chinois ne connaissent pas ! On a voulu foncer à l'aveugle, sans trop de renseignements, le mardi 1 er janvier, quand c'est "Férié" pour les Chinois , que les deux personnes du point info tourisme nous disent qu'on ne peux pas prendre le train pour aller dans cette direction ... Bref, rien ne nous arrête, on veux aller voir plus loin nous !! On remonte dans un bus dans une direction incertaine ... C'est là que nous rencontrerons Ri Len, une chinoise assise dans le bus à côté de François, avec qui nous communiquerons grâce à son téléphone magique ( l'indispensable objet de poche de tout chinois! ) & une application qui permet de faire la traduction entre anglais-chinois ! Elle fera tout pour nous guider vers la plage, une auberge, pas chère, sauvage ... Mais non ce sera à Sanya que nous retournerons !! pas déçus pour autant, elle nous aura fait rencontré sa famille dans le village voisin, nous aidera à échanger avec quelques locaux, nous aura fait prendre tout moyen de transport inimaginable, nous aura fait découvrir une baie perdue au milieu des champs mais pas tant que ça puisqu' accessible que par un hôtel trois étoiles et visiter une chambre face à la mer au dizième étage qui sent le riz que nous refuserons car 80 euros environ la nuit non merci !

Locaux curieux & enthousiastes on en garde de très bons souvenirs !! Avec toujours la frustration de pas avoir pu leur parler plus facilement ..

Une petite rencontre au petit déjeuner à l'auberge de Sanya le lendemain, avec un couple de Colombien-Hollandais d'une trentaine d'année complètement relax, parlant quotidiennement avec leurs deux mioches d'une dizaine d'années anglais-espagnol-français-hollandais (Ca c'était pour l'épisode : woahou ! c'est juste excellent, on les admire! ) ... nous a permis de sortir de la jungle urbaine de Sanya !!! Après quelques échanges, c'est finallement en petit troupeau d'expats qu'on partira en bus vers ce petit paradis ... En vous épargnant tout le temps que l'on a mis pour choper le bon bus, qui va dans la bonne direction!!!

Pas ou peu de Chinois ... Un espace qui respire, pas de musique, pas de gens qui parlent fort, avec presque pas de saletés sur la plage (on évitera de vous décrire les objets non identifiés dans l'eau .... !!), de quoi profiter pleinement !!! Légère initiation au surf pour Léa ... quelques vaguelettes pour François ... on a regretté masque & tubas :)

Haitang Bay
Haitang Bay
Haitang Bay
Haitang Bay
Haitang Bay
Haitang Bay
Haitang Bay
Haitang Bay
Haitang Bay
Haitang Bay
Haitang Bay
Haitang Bay
Haitang Bay
Haitang Bay

Haitang Bay

Et on vous a gardé le meilleur pour la fin !!! Et oui car les Chinois à la plage, c'est une vraie différence de culture !!

Comme dirait Young, l'ancien collègue de François, quand léa a voulu lui évoqué le bon & le mauvais de l'ile .... : " yes it is different in scenic spots between China & France. The most significant differences are the number of visitors and the number of garbages !! we have got used to this since a long timeTime !! "

( amis, famille non anglophones de très bons traducteurs se trouvent sur internet !! ou faites appel au traducteur professionnel !)

Allez pas de mauvaises langues, on a assez parlé depuis le début, on vous laisse admirer, les photos parlent d'elles mêmes ...

Dadonghai BayDadonghai BayDadonghai Bay
Dadonghai BayDadonghai Bay
Dadonghai BayDadonghai BayDadonghai Bay
Dadonghai BayDadonghai Bay

Dadonghai Bay

Et voilà le portrait !! Avant le boom des dernières années l'île était pourtant l'enfant pauvre du pays où l'on exilait les personnes au comportement inaproprié & gênant .. Plusieurs dynastie ne lui ont pas ou peu accordée d'importance, jusqu'au jour où la première cellule du partir comministe chinois fut créée. Les habitants subirent de rudes répressions durant la seconde guerre mondiale. ( encore ces japonais !! :) ) de puis les années 90 l'île est devenue indépendante, avec une ambition d'être reconnue comme internationale. D'où des constructions parfois chaotiques .. entre Haikou la capitale portuaire, bouillonnante par son trafic maritime & vivante avec ses quartiers un peu décrépits et Sanya la ville balnéaire moderne qui se veut voler la vedette à Hawaï, où sans cesse on nous répète de faire attention aux pickpockets .. il fait encore bon vivre à l'égard de la civilisation envahissante!

Il faut savoir ça ! :)

Imaginez ce que l'île va devenir dans quelques années ... et encore on vous a épargné l'immense statue de Bouddha de 108 mètres de haut, les parcs touristiques pour admirer la flore tropicale où celui pour rejoindre les minorités, sans oublier les îles où complexes touristiques ont élu domicile avec activités en tout genre!! Sans oublier d'apporter votre porte - monnaie grand ouvert !!!

Vous avez déjà vu vous un Chinois qui vous parle Russe ??!! =) imaginez le bordel !!

On ressent pas mal l'influence du Sud de l'Asie, avec les chapeaux pointus, les visages plus doux & moins bridés. Ce sont les minorités Li & Miao, premiers habitants de l'ile, qui sont censées régner au coeur de l'ile & les montagnes ... Mais le tourisme grandissant, difficile de les rencontrer d'une facon plus authentique ... Il faut dire que la barrière de la langue & le temps à l'intérieur des terres ne nous a pas facilité l'échange!! Mais les locaux qui parlent anglais, se sont naturellement tournés vers nous à chaque fois que nous en avions besoin, quant aux autres se sont avec des sourires, des gestes, des bruits que l'on a pu communiquer!

Mais toujours plus difficile de vouloir faire exactement ce qu'on souhaite, ici c'est la Chine qui nous guide ...

Pour les plus courageux & les amoureux de la nature ... l'ile se parcourt super bien en vélo !! Faut - il encore faire attention aux virages sinueux, bus, camions sillonant de gauche à droite sur la route ... Mais ça se fait ! Pour les amateurs de la route de la mort au Pérou ... les doigts dans le nez!!

Allez c'est vendredi 4 janvier, il est 8 h du mat et faut déjà repartir. Jane & Tarzan ont tout de même bien profité, repris des couleurs, & en ont même oublié Pékin, le froid, la ville, les jours, l'heure ... Ahhhh ! Un peu de retard en avion, des chinois plus qu'indisciplinés dans l'avion qui pensent juste à remettre leur triple épaisseur de fringues avant l'atterrissage alors que Léa est juste en train de se concentrer en se disant : tout va bien le pilote maitrise tout (!!!!!!), deux heures de taxi pour revenir chez nous, car en plein dans le traffic du vendredi soir ........... du rêve!! Et on enchaîne le samedi, 7 jours de boulot pour François ... 5 jours d'hibernage pour Léa! Allez quelques semaines de plus & les vacances reviennent avec le Nouvel An Chinois .... Pas évident du tout !!!!

Commenter cet article

À propos

La Longue Marche